QubitsFutur

Paris : Hackathon autour de l’informatique quantique organisé par Quantonation

Rédigé le 27/01/2019
Philippe NIEUWBOURG


Une centaine d’inscrits avait répondu positivement au premier hackathon organisé à l’école 42, à Paris, à l’appel de plusieurs acteurs majeurs de l’informatique quantique française : Quantonation et IBM, appuyés par deux sociétés anglaises Riverlane et Dividiti.

Ambiance studieuse, et encore très masculine, en ce dimanche matin pluvieux ; les participants attendaient dès 9 heures les instructions et la présentation de la journée.

L’organisateur Quantonation était représenté par Christophe Jurczak et Zoé Amblard. L’objectif de ce fonds d’investissement dédié aux startups de l’informatique quantique, est pluriel, identifier des startups et impulser la création d’une communauté. « Nous avons besoin de créer un écosystème. Cet événement est pour nous l’opportunité d’identifier, très en avance, les personnes qui composeront cet écosystème », explique Christophe Jurczak. « Nous sommes au début de quelque chose ; les bénéfices commerciaux de l’informatique quantique ne seront réellement perceptibles que dans quatre à cinq ans ».

L’encadrement des travaux et le support méthodologique était assuré par Riverlane et Dividiti, deux sociétés de Cambridge.



Le problème soumis aux participants était au croisement de l’apprentissage machine et de l’informatique quantique. L’objectif était de développer des méthodes de classification des différents états quantiques d’un circuit.

Bien entendu, pour ces travaux, nous utilisons encore des simulateurs : l’environnement de programmation Qiskit de IBM, et de la programmation traditionnelle en Python. Rappelons pour les non-initiés, que l’informatique quantique n’en est encore qu’à ses débuts. Les travaux et la programmation réalisés sont de bas niveau, proche de ce que l’informatique traditionnelle faisait en Assembleur (cela rappellera aux plus anciens les années 80). Il s’agit essentiellement d’apprendre, beaucoup plus que de réaliser des applications pratiques.

Peu de suspense dans la présentation des résultats. Les équipes de Prevision.io (spécialiste du machine learning) et de IBM France, ont été les premières à terminer le challenge proposé.

Pour en savoir plus sur cet événement :